Pourquoi le chauffage par rayonnement infrarouge est-il plus sain pour la santé que les radiateurs conventionnels ?

Pourquoi le chauffage par rayonnement infrarouge est-il plus sain pour la santé que les radiateurs conventionnels ?

Accueil > Blog > Chauffage et Santé

Avec des environnements intérieurs où la population passe de plus en plus de temps dans une journée, la qualité de l’air intérieur est un point auquel chacun doit porter attention, peu importe sa condition médicale. Bien que méconnu, le lien entre chauffage et la santé est bien réel. En effet, il ne s’agit plus de bien-être mais de l’influence non négligeable du chauffage sur la qualité de l’air. Le chauffage par poêle à bois d’ancienne génération est de plus en plus contrôlé, et interdit dans de nombreuses grandes villes pour limiter la pollution de l’air (notamment pendant les épisodes de SMOG). Le chauffage électrique doit, lui aussi, faire sa révolution sur le plan de la santé.

Sommaire (Lecture 6 Min)

    1. Le lien entre la qualité de l’air et le chauffage : un enjeu de santé public
    1. Quel type de chauffage privilégier en cas de maladie ou de difficultés respiratoires ?
    1. Mode de chauffage recommandé pour limiter l’inconfort des personnes fragiles et/ou allergiques
    1. En apprendre plus sur le chauffage par rayonnement

Pourquoi le chauffage par rayonnement infrarouge est-il plus sain pour la santé que les radiateurs conventionnels ? Peu de temps ? Voir un résumé de cet article en vidéo

1) Le lien entre la qualité de l’air intérieur et le chauffage : un enjeu de santé public

Le lien entre la qualité de l’air extérieur et les chauffages à combustibles fossiles comme le chauffage au bois (insert, poêle à bois, poêle à pellets) ou le chauffage au fioul semble évident. Ce lien est moins évident en ce qui concerne la qualité de l’air intérieur. Pourtant, à mesure que l’étanchéité de l’appareil de chauffage se détériore avec les années, les rejets de particules fines à l’intérieur sont de plus en plus fréquents et importants.

De nombreuses personnes sont très sensibles aux rejets de particules fines et font des allergies cardio-respiratoires (asthme, bronchites chroniques, etc.) et oculaires. A noter que d’un point de vue odorat, il y a polluants perceptibles et les polluants imperceptibles (par exemple le monoxyde de carbone).

lien entre la qualité de l'air intérieur et le chauffage : un enjeu de santé public

2) Quel type de chauffage privilégier en cas de maladie ou de difficultés respiratoires ?

Les personnes qui ont des difficultés à respirer normalement (ponctuellement ou en permanence) ne doivent pas être confrontées à un environnement contenant des poussières et particules fines en suspension . L’asthme et les allergies sont agravés par le volume de particules en suspension dans l’air mais aussi le mode de diffusion de la chaleur. En clair, les convecteurs qui “brûlent” les particules au contact de la résistance (sur laquelle s’est accumulée la poussière…) vont entretenir un cycle chaud - froid qui transporte en permanence toutes les particules contenues dans l’air.

évitez au maximum le brassage de l'air et des particules fines contenues dans l'air. Evitez les modes de chauffage qui brassent l'air ambiant.

Warning

  1. Limiter l’inconfort respiratoire des personnes fragiles : évitez au maximum le brassage de l’air et des particules fines contenues dans l’air. Evitez les modes de chauffage qui brassent l’air ambiant.

Warning

  1. Limiter l’inconfort respiratoire des personnes allergiques : optez pour un système de renouvellement de l’air intérieur installé et entretenu selon les normes en vigueur.

L’absence de renouvellement efficace de l’air entraîne une concentration des polluants dans l’air confiné des espaces de vie. C’est pourquoi un système de ventilation performant est essentiel. Ce même système de ventilation est parfois mal nettoyé, les fumées et dépôts de particules y restant fixés sur les conduits. Le système de ventilation a pour but d’aspirer l’air ambiant pour le renouveler ce qui rend encore moins efficaces les systèmes de chauffage qui réchauffent l’air (convection) car l’air chaud est en permanence aspiré et “évacué” vers l’extérieur. Les ventilations à double flux qui récupèrent une partie des calories de l’air chaud évacué limitent un peu cette perte d’énergie.

Warning

  1. Personnes asthmatiques ou souffrant d’allergies : évitez au maximum les modes de chauffage qui produisent des particules fines (chauffage avec foyer fonctionnant au bois, convecteurs, etc.)

Avec le temps et la baisse d’étanchéité de certains systèmes de chauffage (en particulier lorsqu’ils sont mal entretenus), des particules fines viennent polluer l’air intérieur. C’est le cas du feu de bois avec des foyers ouverts, des inserts, des poêles à bois, des chaudières, etc.

Warning

  1. Toutes personnes : évitez un air trop sec souvent accentué par le chauffage électrique traditionnel (à l’exception du chauffage par rayonnement).

Pour qu’il soit sain à respirer, le taux d’humidité de l’air doit être bien régulé et pas trop deséquilibré. Un équilibre en un air trop sec et un air trop humide doit être maintenu, en particulier l’hiver.

3) Mode de chauffage recommandé pour limiter l’inconfort des personnes fragiles et/ou allergiques

Le chauffage par rayonnant répond à tous les critères à respecter pour ne pas impacter la santé tels que mentionnés ci-dessus :

  • même en présence d’un système de ventilation et de renouvellement d’air opérationnel, le bénéfice du chauffage par rayonnement n’est pas perdu car il chauffe avant tout les masses (sol, murs, plafond, cloisons). Ainsi, même en ouvrant les fenêtres 15 mn par jour (recommandé par l’OMS), l’ensemble de l’énergie utilisée pour chauffer le bâtiment n’est pas perdue. Elle reste stockée dans le bâti. Lorsque la fenêtre est refermée, l’air ambiant va se réchauffer de nouveau. Comprendre le principe du chauffage par rayonnement
  • le chauffage infrarouge ne brasse pas l’air ambiant et ses allergènes
  • un radiateur rayonnement ne brûle pas les poussières et ne produit pas de rejets ou particules fines
  • le chauffage infrarouge repousse l’humidité sans pour autant assècher l’air
Le chauffage par rayonnement est le mode de chauffage recommandé pour limiter l'inconfort des personnes fragiles et/ou allergiques

Conclusion

Cet article a présenté le lien entre le chauffage par radiateur électrique et la santé respiratoire des occupants. Aussi, les modes de chauffages qui brassent l’air sont clairement à éviter pour les personnes sujettes aux difficultés respiratoires et/ou aux allergies. Il convient de privilégier les modes de chauffages qui chauffent les masses et les objets plutôt que ceux qui chauffent l’air directement comme les convecteurs, les panneaux rayonnants à grilles ajourées et les radiateurs à inertie. Le chauffage rayonnement infrarouge (haut de gamme uniquement) présente l’avantage de réduire de façon majeure les flux d’air dans la pièce tout en apportant confort et chaleur douce.

Ecoutez cet article en podcast :

En apprendre plus sur le chauffage par rayonnement

Pourquoi le chauffage par rayonnement infrarouge est-il plus sain pour la santé que les radiateurs conventionnels ?

Pourquoi le chauffage par rayonnement infrarouge est-il plus sain pour la santé que les radiateurs conventionnels

Cet article a présenté le lien entre le chauffage par radiateur électrique et la santé respiratoire des occupants. Aussi, les modes de chauffages qui brassent l'air sont clairement à éviter pour les personnes sujettes aux difficultés respiratoires et/ou aux allergies. Il convient de privilégier les modes de chauffages qui chauffent les masses et les objets plutôt que ceux qui chauffent l'air directement comme les convecteurs, les panneaux rayonnants à grilles ajourées et les radiateurs à inertie. Le chauffage rayonnement infrarouge (haut de gamme uniquement) présente l'avantage de réduire de façon majeure les flux d'air dans la pièce tout en apportant confort et chaleur douce.

RR3

Articles sur le chauffage